HISTOIRE // 2 ème période

En l’an 828, apparaît, pour la première fois, le nom de la commune de SAINT-MAXIMIN. Elle regroupe les hameaux de TROSSY, LAVERSINE, CANNEVILLE, LES HAIES, LA GRANDE FOLIE et PORT SAINT-LEU.

 

Pendant tout le haut Moyen Age, jusqu’à la fin du 9ème Siècle, les rares édifices appareillés, utilisent des pierres de re-emplois provenant des constructions gallo-romaines. Seule la fabrication de sarcophages en pierre tendre de Saint-Leu, témoigne d’une activité de carrières, dans la région.

 

L’extraction de la pierre a commencé à ciel ouvert sur les coteaux qui bordent l’Oise, mais passe en galeries souterraines dès que les remblais provenant de la découverte, deviennent trop importants. Elle ne reprendra systématiquement à ciel ouvert, qu’avec l’arrivée des pelles mécaniques au 19ème siècle.

 

Démarrage d’une nouvelle ère de construction au 12ème Siècle, qui voit l’édification de nombreux châteaux de pierre, en remplacement des fortins en bois. La ferveur religieuse encourage la construction de nombreuses églises et cathédrales (SENS – 1130, St.-DENIS – 1135, SENLIS – 1153, NOTRE DAME de PARIS – 1163). Un nouveau style d’architecture naît, en Ile-de-France : le style gothique.

Cathédrale de Paris et de Sens

img_80_big      img_79_big

Cathédrale de Saint-Denis

img_78_big